Comment j’ai facilité mon télétravail avec le Coronavirus ?

Tous les médias en parlent, le Covid-19 appelé aussi Coronavirus a changé la vie de milliers de personnes depuis quelques semaines. Le confinement cause l’arrêt total ou partiel de certaines activités économiques. Pour la majorité des français, les écoles ferment, les établissements pour la garde d’enfant également. Ceci demande aux familles de s’adapter pour allier travail à distance et garde d’enfant. Pour les femmes et les mères, beaucoup de questions se posent, en commençant par : comment allier la vie avec les enfants et le télétravail avec le Coronavirus ?

Je suis Lanelle, 31 ans, je partage avec vous, mon expérience du télétravail avec le coronavirus dans un contexte inédit : le confinement à domicile avec un enfant de près de 4 ans, en première section de maternelle.

Avec le Coronavirus, je suis Product Owner, Maitresse d’école et Maman…à temps plein

Tout d’abord, il n’est pas anormal dans ma profession de faire du télétravail. La plupart des entreprises de l’informatique commencent, ou, ont déjà adopté ce mode de travail à distance. Le télétravail apporte énormément de flexibilité et d’efficacité, puisqu’il peut même pour certains postes, booster la productivité.

En tant que professionnelle de la gestion de projet, je suis habituée aux situations de crise. Mon métier m’a amené à m’adapter à toutes sortes de situations sans que cela ne change mes objectifs. Pour ainsi dire, j’ai l’habitude des environnements tendus, cela ne nuit pas à ma productivité.

Si à l’annonce du confinement le 16 mars, je n’ai pas été prise de craintes liées à mon travail, il n’en est pas de même pour les questions liées à mon petit garçon de 4 ans bientôt. Je devrai désormais assurer mes réunions quotidiennes, la production du contenu nécessaire à l’avancement du travail de mes collègues, la continuité de l’enseignement pour mon fils en petite section de maternelle, mais également ses besoins primaires (manger, dormir) et affectifs. Mon inquiétude a été celle d’une mère démunie qui manquait de temps pour intégrer ses nouvelles fonctions.

Mais Maman, pourquoi tu travailles tout le temps ?

Adam, 4 ans bientôt

La première semaine a été une semaine d’observation. Je croulais littéralement sous les mails de la maîtresse d’Adam. Elle nous donnait jours après jours, les éléments d’apprentissage pour lui permettre de continuer sa progression. Dans le même temps, les sujets s’accumulaient au travail. Je culpabilisais de ne pas pouvoir être plus présente pour mon petit. Je ne pouvais pas le laisser beaucoup de temps devant les écrans. Heureusement, cela n’a duré que quelques jours. Depuis lors, j’ai enfin trouvé l’équilibre qu’il nous faut. De mon côté j’avance sur mon travail en toute sérénité, et lui, apprend en s’amusant. Il m’a près de lui, et cela le rassure.

L’organisation est au centre de nos journées de confinement

Après une première semaine de flottement, je me suis mise en quête de l’organisation qui nous va le mieux. J’ai élaboré un planning avec nos horaires et nos activités parallèles. Je prépare les exercices pour les activités scolaire d’Adam, la veille pour le lendemain avec lui. Ensemble, après la journée de travail, nous faisons de la peinture, des jeux (cartes, puzzle), il apprend de nouveau mots en anglais (il y est initié depuis ses deux ans). Nous prenons nos repas en décalé excepté celui du soir. Etant donné son très jeune âge, il a besoin de repos et de beaucoup de moments pour lui. Ce qui me permet de rester concentrée le temps nécessaire sur mon travail.

Planning confinement - Coronavirus
Planning confinement – Coronavirus

Notre nouvelle organisation nous a permis de tenir un certain nombre de jours. Jusqu’ici, Adam n’a pas ressenti le besoin pour le moment de sortir. Lui comme moi, parvenons pour le moment à allier son enseignement et mon télétravail avec le coronavirus. Il accueille chaque jour de confinement avec beaucoup de naturel. Je suis plutôt satisfaite pour le moment, nous avons relevé ce défi : il ne s’ennuie pas !

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *