Le cheveu afro, un cheveu controversé

Cheveu afro

Tu n’es pas sans savoir que depuis que le monde est monde, les cheveux sont considérés comme LE critère de beauté absolu d’une femme. Qu’ils soient longs, courts, bouclés, frisés, raides ou encore afro, le cheveu trouve diverses formes et appréciation.

« Oh j’adore tes cheveux épais », « j’aimerai trop avoir les cheveux raides comme toi », « tes boucles te vont trop bien ». Combien de fois as-tu entendu ce genre de phrases ? Beaucoup de fois oui !

Cependant, lorsqu’il s’agit de parler de tes cheveux, à toi femme afro, qu’as-tu entendu ? Ce type de phrases : « ah mais ils sont bizarres tes cheveux » « tes cheveux on dirait de la mousse » « pourquoi vous les noirs vous n’avez pas de cheveux ? » … Oui … Rien de positif, comme si les cheveux afro n’ont rien de beau, qu’ils ne devraient pas être montré.

Le cheveu afro, bien plus important qu’il n’y parait

Tout d’abord, pourquoi les afro-descendants ont les cheveux crépus ? Hé bien tout simplement pour se protéger du soleil.

Malheureusement très oublié, le cheveu afro a une histoire importante. Les cheveux des femmes afro-descendantes ne sont pas que de simples cheveux. S’occuper de ses cheveux, dans la culture africaine, est une activité à part entière. Les femmes peuvent passer des heures, voire même des jours à prendre soin de leurs cheveux. On peut le voir aux différentes coiffures très élaborées qui se faisaient sur le continent. Les femmes utilisaient des produits naturels pour embellir leurs cheveux.

Mais, ce n’est pas tout. La coiffure afro, plus diverse et variée qu’on ne le pense, est un symbole d’identité. En fonction de l’ethnie d’appartenance, la coiffure est différente.

Le cheveu afro est un signe d'appartenance à une ethnie
Différentes coiffures afro en fonction de l’ethnie

Puis, dans les années 1500, l’esclavage a commencé. Là, les cheveux afro ont un nouveau sens. Les femmes africaines utilisent leurs cheveux pour faire passer des messages et des plans d’évasion. En voyant leurs coiffures, les hommes savent quelles routes prendre pour s’enfuir.

Par exemple, si le terrain est très marécageux, les femmes tressent des nattes fines et serrées comme des sillons. Ou encore, pour indiquer qu’une femme veut s’échapper, elle tresse la coiffure appelée « départ » : ce sont des tresses épaisses et serrées, tressées étroitement au cuir chevelu et attachées en petits pains sur le dessus. On cache de l’or et des graines dans les tresses pour pouvoir survivre pendant l’évasion.

Le cheveu afro pour faire passer des messages
Les femmes utilisaient leurs cheveux pour faire passer des messages

L’idéologie du « bon cheveux » contre le « mauvais cheveux »

C’est dans les années 1800 que ce stéréotype naît. Cette idée selon laquelle les seuls « beaux » cheveux sont à la manière occidentale. C’est-à-dire que pour avoir de beaux cheveux, il faut qu’ils soient fluides, lisses. A cette représentation s’oppose celle du « mauvais cheveux » alias le cheveu afro, considéré comme sale et moche.

C’est à partir de ce moment que les femmes afro tentent d’avoir des cheveux qui se rapprochent des prétendus “critères de beauté“. Elles lissent donc leurs cheveux, en utilisant des produits chimiques dangereux qu’elles mélangeaient avec des pommes de terre. Le cheveu défrisé étant devenu un signe d’évolution sociale.

Depuis des décennies, les femmes afro descendantes perpétuent cette « tradition » de lisser leurs cheveux pour ressembler à un idéal occidental. Pour rentrer dans des cases, et s’intégrer.

Aujourd’hui encore, porter une coiffure afro intrigue, voire dérange. Combien d’entre vous ont été saisie lorsqu’un collègue se permet de toucher vos cheveux, car « c’est original » ou pour voir « comment c’est » ? Combien se sont entendues dire de « venir coiffée » au travail ?

Mais s’intégrer signifie-t-il se renier ? Non ! Heureusement de plus en plus de femmes l’ont compris.

Nappy, quand le cheveu afro prend sa revanche

Dans les années 60, avec le mouvement des Black Panther, on utilise le cheveu afro pour afficher l’affirmation de ces origines africaines. C’est aussi un symbole protestataire pour prôner le respect des droits des populations noires américaines.

Nappy est un mouvement né dans les années 2000 aux Etats-Unis, qui vise à se réapproprier son cheveu naturel et à abandonner les produits chimiques. Etre nappy c’est réapprendre à prendre soin de ses cheveux en utilisant des produits naturels adaptés à son type de cheveux. On peut qualifier de nappy, une femme qui coiffe ses cheveux naturels ou qui fait des coiffures dites protectrices. On pense ici aux nattes, vanilles ou encore aux locks.

Considéré dans les pays francophone comme étant la contraction des mots « natural » et « happy », nappy signifie simplement en anglais « crépu » mais avec une connotation péjorative. Ce mouvement prolonge celui de Balck Is Beautiful.

Vers une acceptation du cheveu afro descendant

Etre une nappy permet aux femmes noires d’accepter leurs beaux cheveux afro qui n’ont rien à envier à personne. Effectivement, l’utilisation des produits chimiques à des effets catastrophiques sur les cheveux. On peut citer entres autres les brûlures du cuir chevelu, l’apparition d’alopécie*. Plus dramatique encore, l’utilisation de ces produits peut entraîner des problèmes de santé chez les femmes noires tel que le fibrome utérin (dû à la composition toxique des défrisages). C’est encore plus inquiétant lorsque l’on se rend compte que certaines femmes utilisent tous les mois ces produits et également sur des enfants.

Défriser ses cheveux c’est comme être en prison. Tu es en cage. Tes cheveux font la loi, s’entend dire Ifemelu. Tu te bats toujours pour qu’ils fassent ce qu’ils ne sont pas censés faire

Chimamanda Ngozi Adichie – Écrivaine

Il est vrai que, désormais, les Nappies sont de plus en plus nombreuses. Elles comptent parmi leurs adaptes des célébrités telles que Toni Morison, Solange Knowles, Alicia Keys, ou encore Lupito Nyong’o. De ce mouvement est né le concours Miss Nappy créé par Valérie Bonnefons et organisé par Nappy Days Events.

Miss Nappy 2016, concours pour cheveu afro
Aurelye Danglades, miss Nappy 2016

D’après toi, quelle est la façon d’être la plus belle ? Tu penses que c’est grâce au maquillage, aux vêtements, à ta coiffure ou ta manucure ? Non ! C’est tout simplement de s’accepter telle que l’on est. Ce que je souhaite te faire comprendre ici, c’est que la beauté est multiple. Peu importe ton teint, tes traits, ton type de cheveux, ta morphologie, etc. Tu es belle parce que tu es unique. Parce que tu es toi !

J’embrasse mon héritage avec chaque fibre de mon corps. Même si j’ai grandi en pensant que la peau claire et les cheveux lisses et soyeux étaient les standards de beauté. Je sais maintenant que ma peau foncée et mes cheveux crépus sont beaux eux aussi.

Lupita Nyong’o – Actrice

Pour celles qui seraient intéressées, vous pouvez vous procurez de nombreux produits pour prendre soin de vos cheveux afro. Voici une petite liste (non exhaustive) de différentes boutiques en ligne : Waam Cosmetics, Japade, Nappy Boucles, 6K Cosmetics ou encore Kydjanie.

*Chutes de cheveux laissant des trous dans plusieurs endroits de la tête.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *