Être une femme dans un univers masculin

Etre une Minga dans un univers masculin

Minga, aujourd’hui on veut te parler de ta place de femme dans un univers professionnel masculin. Bien que, nous soyons, malheureusement, toujours dans un monde assez machiste, ce n’est pas pour autant que tu dois renoncer à tes ambitions.

On sait que pour toi, il est difficile d’être ambitieuse et de trouver ta place dans le monde du travail. Encore plus, si tu veux évoluer dans un environnement plutôt masculin. Mais pourquoi devrais-tu renoncer ? Pourquoi ne devrais-tu pas être épanouie dans ce que tu fais ? Pourquoi devrais-tu te contenter d’une “petite” place ? 

Pour illustrer ce refus de “s’auto-diminuer”, on va te présenter une femme d’ambition, une femme influente, une femme déterminée :  Mandisa Mfeka !

Qui est Mandisa Mfeka ?

Mandisa Mfeka est la première femme noire pilote de chasse en Afrique du Sud (deuxième force aérienne la plus ancienne du monde). Depuis l’âge de 5 ans, Mandisa est passionnée par les avions. C’est en regardant des spectacles aériens avec sa mère et sa grand-mère que sa passion est née. Sa passion n’a cessé de croître au fil des années, notamment grâce à un livre sur les sciences et les maths que son oncle lui avait offert.

Mandisa Mfeka, jeune femme qui travaille dans un monde masculin
Mandisa Mfeka

Comment a-t-elle atteint son objectif ?

Mandisa a toujours rêvé d’être pilote. Cependant dans une interview réalisée pour Afternoon Express, la première femme pilote de chasse sud-africaine a révélé qu’elle n’aurait jamais pensé pouvoir réellement devenir pilote de chasse. C’était sans compter sur l’annonce de recrutement de la South African Air Force sur laquelle elle est tombée à 16 ans !

Elle a donc décidé de rejoindre l’armée de l’air Sud-africaine et a commencé sa formation. Il a fallu être patiente, car ce n’est pas dès le début que Mandisa a pu voler. 

Mandisa Mfeka s'est fait une place dans le monde des hommes. La voici sur un tarmac

“Dès que j’ai découvert la South African Air Force, je savais que c’était ce que je voulais faire et depuis, je n’ai pas regardé en arrière”

Sa formation a d’abord commencé par un entraînement militaire : il a fallu s’entraîner très dur physiquement. “Quand nous avons fait notre entraînement militaire de base, c’était difficile, vous vous entraînez physiquement. Nous avons mangé des protéines principalement parce que vous devez supporter de longues distances, vous devez être agile, fort et rapide.” 

Tu peux imaginer la détermination et la persévérance dont elle a fait preuve pour montrer qu’elle est à la même hauteur que ses collègues masculins ? Qu’être une femme dans un univers masculin n’est pas insurmontable ? La deuxième année est dédiée à l’académie militaire où elle a appris la science aéronautique et l’aérodynamique. Ensuite elle a commencé à voler en 2010. Tout cela a payé : en 2011 Mandisa obtient ses ailes. 

Une femme peut travailler dans un monde masculin
Dans l’armée Sud-Africaine, une femme est l’égale d’un homme

Qu’en est-il de la peur ?

Mandisa a fait face à plusieurs doutes “serai-je assez forte ? assez rapide ? est-ce que je serai compétente rapidement ?”. Mais ce sont ces doutes qui lui ont permis d’avancer.

Être pilote de chasse se résume selon Mandisa en trois mots : exécution, précision, excellence. Ses missions principales étant de surveiller les frontières sud africaines et de protéger la souveraineté du pays, ce sont ces mots d’ordres qu’elle applique au quotidien. Elle est en première ligne face aux éventuels ennemis. Mais la peur ne la freine pas car elle lui permet de rester agile, et de réagir rapidement dans les situations urgentes.

Première femme pilote de chasse en Afrique du Sud
Première femme pilote de chasse en Afrique du Sud

Lutter contre l’analphabétisme financier en Afrique du Sud et au-delà !

Mais Mandisa Mfeka, c’est bien plus que la première femme pilote de chasse sud-africaine. Elle est bien plus qu’une femme dans un univers masculin. Elle utilise sa notoriété pour faire évoluer les choses en co-fondant Winged Spanner. Son but est de “lutter contre l’analphabétisme financier* en Afrique du Sud et au-delà afin de donner aux personnes les outils dont elles ont besoin pour s’émanciper de la dette pour créer un avenir financièrement sûr pour elles-mêmes et leurs proches.”

Minga, aujourd’hui tu ne peux plus, tu ne dois plus renoncer à tes rêves ! Même si cela te paraît insurmontable, que ton parcours est semé d’embûches, continues à te battre au quotidien pour réaliser tes rêves, pour être un exemple pour nous toutes. Si tu ne te bats pas pour toi, personne ne le fera à ta place. Rends toi heureuse, sois épanouie, sois forte, sois la Minga que tu as décidé d’être !

Sois une femme ambitieuse, forte et déterminée
Sois une femme ambitieuse, forte et déterminée

*analphabétisme financier = incapacité à comprendre les mécanismes financiers de la vie courante. C’est une des sources de la pauvreté dans le monde.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *