Covans Kreativ, autodidacte et passionnée

« Je suis grecque chez les grecs et juive chez les juifs », en vraie autodidacte, je m’adapte😅

1. Derrière Covans Kreativ se cache…

Je suis Covans Kreativ, une autodidacte passionnée par ce qu’elle entreprend. De mon vrai nom Corinne Rossignol originaire d’Afrique du coin que l’on appelle plus communément l’Afrique en miniature. Je suis arrivée en France très jeune et après plus de 17 ans en France jonchés de haut et de bas, je suis mariée et maman.

J’ai un parcours assez compliqué dans ma vie personnelle donc par concours de circonstances je n’ai pas fait de grandes études. J’ai obtenu le bac, ce que je juge être un minimum et pour le reste, du moins sur beaucoup de points, je suis très autodidacte.

Covans Kreativ, autodidacte et passionnée

2. La passion n’a d’égale que son étendue

Je ne saurais me définir à proprement parler et vous dire dans quel secteur d’activité j’évolue tout simplement parce que je touche à pas mal de choses. Pour faire simple, je suis douée de mes mains et je déborde d’une imagination qui nourrit ma créativité quotidienne. Ma passion est aussi vaste que le domaine artistique (création d’accessoires, écriture, chant, photographie…). Pour moi c’est un terrain de jeu où je me sens libre de m’exprimer à chaque instant et sans retenue.

Peut-être qu’à la fin de mon récit vous saurez me placer dans une catégorie qui sait ? Mais je vous retourne une question est-ce que pour vous, placer quelqu’un dans une case ne le limite pas ? En ce qui me concerne, je dirai que oui, c’est limitant.

En effet, il n’y a pas si longtemps encore je me suis rendue compte que j’avais des aptitudes dans ce secteur en pleine expansion (domaine artistique). J’ai pris le temps d’observer et je me suis demandée : « Au final, Corinne si on regroupe tout ce que tu sais faire, dans quelle case te places-tu ? Tu évolues dans plusieurs secteurs non ? »

Alors, je me réponds à moi-même :

« Je suis grecque chez les grecs et juive chez les juifs », en vraie autodidacte, je m’adapte😅

3. Quel est le rôle de votre entourage dans ce parcours ?

Toute personne est influencée par son Entourage et me concernant, plusieurs éléments sont à prendre en considération.

  • D’abord, mon feu père photographe et ma mère, m’ont appris les valeurs et la discipline de la vie. Enfant, il y a ce que les parents nous disent et ce que nous voyons. Très aimants, mes parents représentent une droiture qui aujourd’hui me permet d’être cette personne qui s’assume tout en respectant les autres.

  • Ensuite, ma créativité fût boostée par le besoin d’être unique, différente, de me sentir à l’aise. C’est impossible lorsque vous êtes plusieurs à porter le même vêtement.

  • Puis, je dirai que j’ai beaucoup de chances d’être dans une famille où les femmes entreprennent et ont une incroyable force de caractère qui contribue à leur réussite. À travers elles, j’ai appris, vu et compris qu’entreprendre c’est excitant mais ce n’est pas de tout repos. En effet, on réussit, on échoue, on s’adapte, on fait preuve d’humilité et de fermeté, on devient un modèle. Tout ceci en restant debout sans jamais perdre de vue ses objectifs.

  • Enfin, il y a cette maman rencontrée il y a plus de dix ans et qui est aujourd’hui une grande sœur. Elle m’a pris sous son aile et permis de me développer. À ses côtés, j’apprends, je me découvre voire redécouvre. Je suis à ses côtés chaque jour et quand je vois la résilience de cette mère de 5 enfants, je me dis que :

si, avec le rythme imposé par sa vie familiale, elle parvient à être disponible pour les autres, à s’impliquer dans ses projets, à rester debout en toutes circonstances. Si elle peut le faire, nous le pouvons aussi. Elle est une vraie source d’inspiration et des personnes de ce calibre à nos côtés sont un atout essentiel pour aller de l’avant.

Bijoux confectionnés Par Covans Kreativ, autodidacte et passionnée

4. Est-ce que les épreuves que vous rencontrez vous freinent ?

Vous savez, la passion vous englobe dans un univers où vous n’avez pas le temps de vous asseoir et de visualiser les paliers que vous avez franchis. Toutefois pour constater cette évolution, il faut prendre le temps de regarder en arrière pour voir d’où on vient, se féliciter pour le travail abattu et les épreuves surmontées. C’est d’autant plus important pour une autodidacte qui se forme au quotidien voire sur le tas.

Parfois, je revois les images des créations que je faisais il y a 10 ans. En les comparant à ce que je propose aujourd’hui, je peux dire que j’ai gagné en maturité, en connaissances, en rigueur et discipline. On ne s’en rend pas compte quand on démarre une activité, mais une fois qu’on y est, on comprend que ça demande beaucoup de travail, de temps, une grande force mentale et surtout de s’appliquer. Une fois qu’on le comprend, on a deux choix : continuer ou tout arrêter.

Pour ma part, j’ai fait le choix de continuer malgré les moments de doutes, de peur et même ce fort désir de tout abandonner. En effet, je me retrouvais, par manque de moyens, incapable de financer ce que je visualisais.

Ceci dit, je pense que nous vivons tous des histoires plus ou moins difficiles. Mais j’aime dire, qu’une passion ne meurt jamais il faut juste y croire et laisser le temps faire son œuvre.

5. Qu’est-ce que vous proposez aujourd’hui au public ?

Au départ, je ne travaillais essentiellement que
des boucles d’oreilles. Puis j’ai intégré les bracelets et par la suite des
colliers (très peu, j’y travaille encore). En parallèle, je me lance dans un
test collection homme.

Actuellement il n’y a qu’en France que mes produits sont distribués. Pour tout vous dire, j’aimerai arriver à faire des shooting photos pour des créateurs comme ce fût le cas en 2018.  Par un pur hasard, mon petit frère qui lui aussi est photographe, m’a permis de faire la rencontre d’une formidable jeune femme entrepreneure. Jusqu’à ce jour, elle m’ouvre les portes qu’elle peut pour me permettre de gagner en visibilité.

La prochaine étape, serait pour moi de proposer
mes créations pour des défilés étant donné que ce sont des pièces uniques et
que je confectionne à la main.

Bien évidement, tout ceci est un budget. D’autant plus que mes matières premières proviennent aussi bien d’Europe que d’Afrique. C’est vrai que la passion d’un autodidacte est une réelle force mais comme pour toutes les activités, elle a besoin de carburant : de finances.

6. Quelle est votre plus belle réussite ?

Ma plus grande fierté est aujourd’hui de me dire qu’à travers chaque objet que je fabrique je peux transmettre de l’émotion, donner un sourire, apporter de la paix et de la confiance. Donner de la valeur à la personne qui porte mes créations grâce aux compliments qu’elle recevra. En effet, recevoir un compliment d’une personne qui vous dit que vous avez su créer ce à quoi elle pensait, est une fierté pour moi.

Je suis tellement reconnaissante pour beaucoup de choses que je ne sais par où commencer. C’est pourquoi j’exprime ma reconnaissance en partageant mon parcours aujourd’hui avec vous et les lectrices et lecteurs de beMinga.

Collier confectionné avec des perles de rocaille et des perles agate à motif Par Covans Kreativ, autodidacte et passionnée

Collier confectionné avec des perles de rocaille et des perles agate à motif
Par Covans Kreativ, une autodidacte passionnée

7. Quel est votre échec le plus “important” et comment êtes-vous allée de l’avant ?

Je parlerai plus d’épreuves que d’échecs car entreprendre est un apprentissage quotidien pour tous ; personne formée, personne avec ou sans expérience ou encore personne autodidacte.  

Il y’a des années j’ai travaillé dans une société que j’ai vue naître et qui a connu une croissance incroyable en quelques années. J’y étais très attachée, je venais d’obtenir mon bac mais les moyens financiers ne me permettaient pas de poursuivre mes études.

Je cherchais du travail sans relâche et cette maman, rencontrée il y a plus de 10 ans, m’a donné ma chance en me formant et en sondant mon cœur et non mon apparence. Je peux vous assurer que ce ne fût pas simple. Vous savez, la discrimination, était, est et sera toujours un sujet d’actualité pour toute personne considérée comme étant un handicap du fait de sa couleur de peau, sa morphologie, ses croyances, etc. Mais est-ce que nous devons nous freiner à cause de ça ? Je ne pense pas.

Des années plus tard, la société a fermé et cela a été un coup dur pour nous. Je me souviens qu’elle et moi nous étions retrouvées dans un parc et nous avions tellement pleuré. C’était comme un bébé que nous avions vu grandir et que l’on regardait s’en aller et apprendre à vivre sans.

Ce qui nous a aidé c’est notre foi et pour moi le fait de l’avoir car, c’est une force de la nature. Sachez que votre entourage joue un grand rôle dans ce que vous accomplissez. Que les effets soient positifs ou négatifs, c’est à vous de transformer cette énergie positivement.

Quoi qu’il arrive, je surmonte toujours mes épreuves parce que je me dis que demain est un autre jour et à chaque jour suffit sa peine.

8. Est-ce que vous êtes soutenue dans vos activités ?

Au départ, j’étais seule mais aujourd’hui que je suis mariée, mon mari est mon binôme, mon partenaire. Je le mets à contribution dans tout, il est un énorme soutien et un équilibre pour moi. Pour vous dire, même ma fille de 4 ans m’aide à enfiler des perles 😅 « c’est le métier qui entre ». Je remercie également mes beaux-parents qui sont d’un grand soutien au quotidien. 

Et récemment, mon mari m’a permis de rencontrer une jeune femme, autodidacte aussi. pleine d’entrain. Elle m’a fait rencontrer une autre et toutes les 3 avons créé un groupe que nous avons appelé « tremplin positif ». Le but est de consolider le savoir-faire de chacune, de s’entraider, d’accompagner et d’aider d’autres créateurs : être des renforts pour les uns et les autres.

9. Autodidacte oui, mais « Ensemble c’est mieux »

Mon passage à l’émission de France 3 a été un concours de circonstances car c’est l’une des mamans de mon groupe « tremplin positif » qui nous a invité à participer avec elle. Je participe à l’émission avec Sophie et Helena, deux autres mamans entrepreneures qui veulent vivre de leur passion. Le but de l’émission était de montrer à tout le monde qu’il est possible de donner une seconde vie à un meuble qu’on pensait devenu inutile. C’est une façon de recycler, de donner une seconde vie à l’ancien avec les moyens que nous avons. C’est un peu ce que je fais avec certaines de mes créations.

10. Pour une autodidacte comme vous, qu’est-ce qui te motive au quotidien ?

Ce qui me motive c’est de me dire que je déborde d’énergie et que chaque jour pour moi est un nouveau jour de conquête.

Ma foi, Ma famille, mon entourage, ma passion, ma détermination sont des sources de motivation.

Le message que je souhaite mettre en avant et défendre est le suivant. Peu importe d’où tu viens, ta couleur de peau, ton parcours, etc. ce qui compte, ce sont les capacités qui sommeillent en toi. Accorde-toi de la confiance ou alors trouve des personnes qui en ont plus et inspire-toi d’elles. Ces personnes ne sont pas nécessairement des personnalités connues. Il peut s’agir d’une personne de ton quotidien qui par ses actes, t’inspire. Comme c’est toujours le cas pour moi et cette maman que je considère aujourd’hui comme ma sœur.

Moi je n’ai pas la chance d’être taillée comme un mannequin mais, je fais de cela une force 😉

Boucles confectionnés avec des perles à facettes Par Covans Kreativ, une autodidacte et passionnée

Boucles confectionnés avec des perles à facettes
Par Covans Kreativ, une autodidacte et passionnée

11. La femme afro-descendante, déjà émancipée ?

Ces dernières années j’ai fait un grand waouh car je me rends compte que les femmes prennent leur vie en main et se battent pour elles d’abord. Elles ne se laissent pas faire et gagnent du terrain. C’est une belle leçon de vie de se dire que tant qu’on a la santé, il est possible de tout surmonter.

12. Avez-vous un mot pour motiver une autre autodidacte ou une autre femme tout simplement ?

Que dire… J’aime à dire que la vie est trop courte. Que la vie c’est un tour et se vit sans brouillon. Si vous avez la possibilité de vivre de votre passion, il faut le faire. Rien n’est facile mais il faut vaincre la peur et foncer que nous soyons autodidacte ou non. Regarder les personnes qui sont allées un peu plus loin que nous, se nourrir de bonnes choses, de bonnes ondes et surtout se dire que chaque jour est un défi à relever.

13. Et be Minga ?

Et be Minga… je suis agréablement surprise car je ne connaissais pas du tout et ça a été une belle découverte pour moi. Je trouve que c’est une très belle mise en valeur de la femme afro-descendante. C’est surtout un bon moyen d’encourager les femmes entrepreneures. Je vous dis bravo et encore merci de m’avoir donné cette opportunité pour présenter cette autodidacte que je suis.

Boucles d'oreilles, colliers et bracelets confectionnés avec des perles du Mali Par Covans Kreativ, une autodidacte passionnée

Boucles d’oreilles, colliers et bracelets confectionnés avec des perles du Mali
Par Covans Kreativ, une autodidacte passionnée

14. Covans Kreativ, comment faire pour vous contacter ?

Vous pouvez me contacter sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Ce sont les deux principaux où je me trouve. Vous pouvez également me contacter via Messenger et par e-mail.

Instagram : 
covans_kreativ

Facebook : covanskreativ

E-mail littlekreativ@gmail.com

15. Autodidacte ou non, le futur s’écrit chaque jour

Prochainement en partenariat avec « tremplin positif », mes produits seront exposés dans une boutique pendant trois mois. Ce sera « le Worksop de Sophie », organisé et géré par Sophie. Vous aurez les informations en temps et en heure sur mes réseaux sociaux. Idem pour le lancement de la collection homme qui me brûle de plus en plus.

D’autres projets, différents de ceux mentionnés,
sont en préparation et sont tout aussi important dans ma vie professionnelle.

Toute l’équipe de beMinga tient à te remercier Corinne pour le partage de ton expérience. Si vous aussi vous souhaitez faire de même, n’hésitez pas à nous contacter. A très bientôt !

10 comments

Que dire, une personne incroyable d’une sincérité et d’une bonté d’âme…
Cette article là représente tellement, une force et une générosité communicative.
Un exemple pour nous toutes, femmes qui ont décidé d’entreprendre et de prendre leur vie en main! En tant que mères et femmes accomplies!
Merci pour ce merveilleux message d’espoir.
Pleins de belles choses à venir c’est certain!

Whaou..
Un vrai plaisir de redécouvrir à travers beminga…
Ils ont en mis avant une génie de la créativité et un esprit qui va au-delà des codes…
Un grand bravo à toi covans Kreativ je fait partie de tes 1er fans..

Magnifique 💗
Une personne de valeur et qui a tant à donner à travers ses travaux ! Des créations faites avec les mains et surtout le cœur.
Je suis à fond avec toi et je te soutiens depuis…et te soutiendrai encore.
Tu accomplis des beautés.
Super article. Continues à poursuivre ta passion pour le bonheur de nos yeux. Hâte de voir la suite..le meilleur reste à venir..

Waouh les confections sont magnifiques tout comme le coeur de la creatrice. Ces mots sont très inspirants et encourageants. Beaucoup de succès meeci au magazine pour cet article.

Bel article, bravo corinne impatiente de vous revoir lors de votre exposition.
bravo également à “tremplin positif” belle vitrine de femmes motivées et endurantes.

Super article Corinne! Je suis si fière de toi n! Tu viens de loin et mérite de briller enfin! Ton temps est arrivé. J’espère avoir toujours une place de privilège auprès de toi! Je te souhaite de connaître une réussite immense surpassant tes attentes, expectatives et rêves.
Be blessed!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *